CE QUI NOUS FREINE DANS NOS PRISES DE DÉCISION ?

Prendre une décision qui nous engage, et qui parfois aussi engage d’autres personnes n’est pas quelque chose de toujours facile à faire.  Même si l’envie et le désir sont forts on se trouve très vite rattrapés par nos peurs, nos doutes, nos croyances qui opèrent sur nous comme des freins, des résistances dont il faut apprendre à se libérer.

Ecouter son Coeur, suivre son instinct, son intuition, oser réaliser ses rêves supposent d’accepter de sortir du connu, de sa zone de sécurité et de confort pour avancer vers l’inconnu. Mais n’est-ce pas en soi ce qui donne du relief à la Vie. A chaque instant, à chaque respiration il nous est donné le pouvoir de créer notre Vie; qu’en faisons-nous?

 

La Crise, un appel à la prise de Décision

Nous ne savons pas toujours repérer les signes qui nous invitent à prendre une décision,  qui nous engagent à nous montrer responsables de notre Vie. Et pourtant ces signes se manifestent à nous sous bien des formes. Ils se multiplient jusqu’à ce que nous finissions par les voir pour ce qu’ils sont, et que nous décidions enfin de les prendre en compte. Ce moment nous l’appelons :  Crise (crisis = trouble, changement, moment décisif).

Cet état nous l’avons tous connu un jour ou l’autre. Nous tentons souvent d’opposer à la crise une résistance en la niant, en la considérant comme passagère, ou en reportant la responsabilité sur l’Autre ou les autres. En nous considérons parfois plus fort qu’elle. En n’osant pas reconnaître notre faiblesse, notre vulnérabilité.

La Crise a plusieurs formes d’expression; nous en ressentons les symptômes à travers nos humeurs, nos émotions, mais aussi à travers notre corps physique; elle altère la qualité de notre relation à nous-mêmes et aux autres; elle peut avoir des conséquences sur notre santé physique ou psychique, notre capacité à gérer le quotidien et à nous projeter dans l’avenir.

La Crise est la plupart du temps mal comprise, mal vécue car elle introduit dans notre Vie un élément de discontinuité, de fracture, or la nature humaine a tendance à rechercher la sécurité dans le « connu », dans la continuité (ce qui va à l’encontre de la Vie qui elle est mouvement).

La Crise est l’occasion précieuse d’assumer pleinement la Responsabilité de sa Vie.

La Crise est l’occasion d’un Renouveau. En mettant fin à ce qui ne vous correspond plus, à ce qui vous limite, vous empêche d’aborder le présent avec un regard neuf.

La Crise est l’occasion du dépassement du Moi¹  pour tendre vers le Soi². La Crise  est une invitation à la transformation intérieure. La Crise est un moment de Vérité face à Soi.

La Crise est un appel à la prise de  Décision.

Comment établir le contact entre nous et le champ de tous les possibles ? Par la connaissance des lois qui régissent l’Univers, par l’action juste en accord avec ces lois et par la maîtrise des pratiques qui aident à libérer notre énergie pour atteindre un bien-être accru.      Abraham-Hicks

L’Indécision maintient dans un état d’Hypocrisie vis-à-vis de soi-même et des autres.

L’Hypocrisie (hypocrisis = faux semblant, manque de sincérité) est le fait de se maintenir en-dessous du seuil de la Crise, et donc de renoncer à cette occasion de lâcher l’ancien (ce qui ne vous correspond plus) pour vous ouvrir au neuf, au nouveau.

L’Hypocrisie est une fuite de la réalité de ce que vous êtes et de ce à quoi vous aspirez intérieurement, et profondément. Elle est une attitude fausse vis-à-vis de Soi, elle est synonyme de manque d’authenticité avec Soi. Or ce n’est qu’en comprenant ce qui est faux dans votre Vie que vous pouvez vous en libérer.

L’Hypocrisie n’est ni bien, ni mal, elle est simplement un état qui se situe au-dessous de la Décision et qui vous maintient dans l’insatisfaction, la frustration, le malaise et l’inconfort de l’indécision (la non-décision).

Lire la suite sur www.enrichissezvotrevie.com

Danièle Péralez

Les commentaires sont fermés.