CHANGEMENTS VERSUS TRANSFORMATION

« Tenter de changer le monde en se transformant individuellement peut sembler difficile mais c’est la seule façon. Dalaï-Lama »

Qui n’a jamais prononcé au moins une fois dans sa vie l’une de ces phrases  il faut que ça change, il faut que je change, il faut que tu changes ?  
Lorsque nous  atteignons notre propre niveau d’insatisfaction dans un domaine de notre vie, c’est souvent par le changement  que nous espérons trouver une solution. Nous avons tous quelques idées que nous essayons de mettre en place pour que s’opère le changement soit dans notre vie personnelle, soit au niveau de nos activités professionnelles, parfois même dans les deux à la fois.

Nous pensons qu’en changeant certaines de nos habitudes, ou en demandant à l’autre de changer les siennes (partenaire, enfant, collègue, ami, parent), nous croyons qu’en changeant d’environnement, de métier, de partenaire, de silhouette, de maison, de voiture, que sais-je encore,  nous allons nous sentir plus heureux, plus libre, plus riche, plus beau. Et cela marche, oui, c’est vrai mais avec une date de péremption qui ne nous mène pas bien loin dans le temps. Et à nouveau nous nous sentons rattrapés pas ce même sentiment d’insatisfaction que nous avons tenté de fuir. Et nous recommençons à nous demander ce que nous pourrions à nouveau changer….

Que dieu me donne la force de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être, mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre.   Marc Aurèle

Dans cette façon d’appréhender le changement, la plupart du temps nous ne prenons en compte que notre relation avec ce qui est extérieur à nous. Et cela est normal puisque la croyance du bonheur telle qu’elle nous est transmise depuis l’enfance et depuis des siècles et des siècles repose largement sur le fait que pour être heureux dans la vie il faut Avoir (un beau diplôme, une super job, une belle maison voire 2 ou 3 , un partenaire canon, de beaux enfants …).
Dans ce schéma de construction peu de place est laissée aux messages qui nous invitent à nous centrer sur notre intériorité pour aller vers la connaissance de l’ Être et de son potentiel (Qui Suis-Je?) et prendre la mesure de notre responsabilité dans la pleine réalisation de notre Vie (Quel Sens donner à ma Vie?).

Nous commettons l’erreur de croire que le changement extérieur va venir nous nous nourrir intérieurement. En fait ce que nous procurent la plupart des changements  sont des émotions de joie, de plaisir, d’enthousiasme, d’excitation qui ne durent qu’un certain temps. Ceci est à distinguer du sentiment profond de bonheur et de complétude que nous recherchons tous, et qui passe par une transformation intérieure consciente.

Quand nous prenons conscience de cela nous commençons à comprendre pourquoi chaque fois que nous ressentons le besoin de changer quelque chose dans notre Vie, nous nous tournons vers l’extérieur au lieu de nous tourner vers nous-mêmes. Nous fonctionnons ainsi car nous sommes dans l’ignorance de la possibilité de faire autrement.

Le changement est extérieur, la transformation est intérieure, le changement est le résultat, la transformation est le moyen.  La transformation est un mouvement qui part de l’intérieur vers l’extérieur.

Pour illustrer ce qui précède, imaginez que vous décidez de modifier la décoration de votre habitation, de remplacer certains meubles ou objets par d’autres, de changer la couleur des murs, d’ajouter ici ou là quelques nouveaux objets décoratifs. Vous êtes en train d’opérer des changements apparents, perceptibles à l’oeil, qui vont vous être agréables et vous donner l’impression d’habiter une autre maison. Mais il ne s’agit que d’une impression. Vous n’avez pas procédé à une réelle transformation de votre logement qui aurait supposé d’en modifier ses caractéristiques propres: superficie,  nombre de pièces, répartition de l’espace, hauteur des plafonds…  Sa structure intérieure reste identique; il n’y a pas eu  transformation… Lire la suite www.enrichissezvotrevie.com

Tenter de changer le monde en se transformant individuellement peut sembler difficile mais c’est la seule façon. Dalaï-Lama

Danièle Péralez

 

Les commentaires sont fermés.